MA DÉMARCHE

 

Diplômée de l’Ecole des Arts Décoratifs de Strasbourg puis de la Gerrit Rietveld Academie d’Amsterdam, 

considérant le voyage de chacun d'entre nous comme point de départ de mon travail,

j’invente NOMADISTAN, pays de l’apatride, le chez-soi dans la mobilité.

 

L’ensemble de mon travail visuel nourrit cette île mentale.

La route, dans son inconfortable et délicieux non-lieu, s’installe en point de passage vers Nomadistan.

De là je regarde le pneu, j’embarque sur ses traces.

 

Puis vient la chambre à air, contenant du voyage, lieu du souvenir et du départ.

Depuis plus de 15 ans je découpe aux ciseaux, j'enlève de la matière comme pour libérer un souffle du voyage, y chercher une trace minimale, y faire naître une dentelle d’errance à la frontière entre contenant et contenu,

qui subrepticement glisse vers le dessin sans support, un dessin essentiel libéré de la feuille.

 

Roads Never Travel, A.M.

La minutieuse manipulation de la chambre à air, son noir encre de Chine, sa souplesse et son élasticité

m’amènent à créer Shambahers*, un dessin flexible à porter sur sa route.

 

Dans cette idée du bijou contemporain les différentes portes d’entrée de ma recherche, conditionnée par le mouvement, prennent corps.

C’est le lieu de rencontre entre l’art devenant mobile, la matérialité de la route et le minimalisme du bagage.

Je crée des pièces uniques en chambre à air, ajourées exclusivement aux ciseaux sur divers chemins :

le végétal dans une matière industrielle, le graphisme, le dessin libre, une histoire à raconter, des mots à porter.

 

Récemment, pour rendre mon travail accessible à des budgets plus restreints, j’ai développé des éditions limitées avec une assistance numérique dans la découpe sur du caoutchouc.

 

Mon atelier s’est sédentarisé, j’entame un voyage immobile et vous offre avec Shambahers les clefs de Nomadistan, aux frontières ouvertes à tous les voyageurs, exilés ou curieux, cheminant sur la poésie de la route.

* Sham’bahers est un terme inventé par mon ami poète Jacques Demarcq lors de l'écriture d'un texte sur mon travail.

Prononcé à haute voix il évoque la « chambre à air ».

 

CONSEILS

 

Mise en place

Les colliers sont élastiques, ils s’enfilent en les étirant légèrement.

Placer le motif central sur le front et étirer l’anneau du collier sur l’arrière de la tête.

Ou insérer ses mains dans le collier, doigts écartés puis l’étirer en écartant les mains pour le faire glisser autour de la tête.

 

Pour les bracelets, positionner la partie plate du clou sur la peau, enrouler le bracelet autour du poignet (un ou plusieurs tours selon le modèle choisi) puis assembler les deux extrémités.

 

Matières

 

Les pièces uniques sont fabriquées en chambre à air de camion ou voiture qui sont passées dans plusieurs bains de nettoyage.

Les éditions limitées sont fabriquées en caoutchouc industriel de haute qualité.

Les apprêts des boucles d’oreilles sont en acier chirurgical hypoallergénique. Les boucles sont fournies avec des petits bouchons en silicone, ce qui permet de ne pas les perdre.

 

Entretien

 

Les crèmes ou fonds de teint peuvent se déposer sur la surface des bijoux, il suffit de les nettoyer à l’eau savonneuse pour retrouver la pièce intacte.

Les bijoux en chambre à air peuvent être brossés avec une brosse douce pour réveiller leur éclat.

 

 

COMMANDES PARTICULIÈRES

 

Mes bijoux étant faits à la main, par moi-même à partir d’une recherche que je travaille en dessin, je peux tout à fait m’adapter à une demande particulière et réaliser votre souhait sur commande.

Pour cela merci d’utiliser la messagerie ou de m’envoyer votre requête par mail à shambahers@gmail.com

 
 

Amandine Meunier

Art Visuel / Bijou Contemporain

© 2019 by Shambahers. Proudly created with Wix.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
0